Accueil

 


Nouvelles

 


Biographie

 


Centre JPR

 


Services

 


Groupes

 


Intensifs

 


Inscription

 


Information

 


Chemin

 

 


Admin

Activités ce mois-ci

05 Mai 2008

L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31

Les événements du mois de Mai

Formulaire

Inscription à un service
Formulaire simple
Coût des séjours
Information
Vous voulez plus d'information?

Centre Jean-Paul-Régimbal

Biographie
Père Jean-Paul Régimbal
Centre JPR
Notre mission
À votre disposition
Horaire de semaine
L'équipe
Les services offerts
4ième Congrès Jésus-Nazaréen
Agapèthérapie (Nouveauté)
Catéchèses Eucharistiques
Célébration de nos racines
Chemin d'approfondissement
Christothérapie
Cours de vie intérieure
Guérison intérieure
Journées de guérison intérieure
Journées de ressourcement
Journées des ainés
Prières et couleurs
Regard de foi sur sa vie
Retraites
Service d'écoute
Soirées de prières
Section -Groupes-
Groupes Autonomes
Section -Intensifs-
A la recherche de soi (Al-Anon)
Approndissement des étapes
Intensif pour jeunes de 13 à 20 ans
Croisée des Chemins
Entre femmes
Entre nous
Groupe Châteauguay
Groupe Lacoste
Insécurité financière
Le Refuge
Les sentiers de la sérénité
Ressourcement dans l'amour
Un regard sur ta vie - G.A.
Chemin
Les Trinitaires de Granby

Aujourd'hui

Lundi
05
2008

Notre Sainte du Jour
Judith


En Bref...

Depuis plus de 800 ans, par un esprit de service, ils se dévouent pour les hommes et les femmes afin de rompre les chaînes injustes, couper les liens de la dépendance, renvoyer libres les opprimés et relever les personnes dans leur dignité comme enfants de la  Très Sainte Trinité.

 

Infos

Visites

  visiteurs

  visiteurs en ligne

Père Jean-Paul Régimbal

BIOGRAPHIE DU PÈRE

JEAN-PAUL-RÉGIMBAL, O.SS.T.

 

 

 

Le Père Jean-Paul Régimbal est né d’une famille très chrétienne à North Bay, Ontario, le 4 juillet 1931. Dès le début de son adolescence, l’appel à l’aposto­lat auprès des captifs se fait pressant dans le cœur du Père Jean-Paul, et, chose remarquable, c’est lors d’un Congrès Marial qu’il découvre enfin l’unique communauté du Canada qui s’occupe des captifs, l’Ordre de la Très-Sainte-Trinité. À 17 ans, le 8 septembre 1948, il entre dans l’Ordre trinitaire. C’est aussi un 8 septembre qu’il prend l’habit et un 8 septembre qu’il fait profession. On ne s’étonne pas alors que Marie soit venue l’accueillir le 8 septembre 1988 pour le présenter à la Sainte Trinité.

 

L'expérience qui a changé la vie de Jean-Paul Régimbal.

 

Lors d'un souper du regroupement ACTE Montréal en 1980, le père Jean-Paul Regimbal (1931-1988) racontait avec enthousiasme l'expérience spirituelle qui a transformé sa vie:

 

"C'est comme si je revivais un extrait du texte d'Osée: "C'est pourquoi, je vais le séduire, le conduire au désert et parler à son coeur. Je lui rendrai ses vignobles..." En 1969, suite à une recommandation médicale, l'Ordre des Trinitaires décide de l'envoyer à Phoenix en Arizona. Là-bas, l'air plus sec aiderait ses problèmes d'asthme.

 

Il poursuivait: "Dix ans de travail dans les prisons du Québec m'avaient fait voir la puissance de Dieu dans les coeurs et l'impuissance de mon ministère sacerdotal. Je travaillais dur et, pourtant, je trouvais que les conversions ne correspondaient pas aux efforts multiples que je déployais pour rejoindre cette population carcérale." Pour donner plus de poids à sa pastorale, il faisait appel à la psychologie, la psychiatrie et la sociologie. Plus le temps avançait, moins la Parole de Dieu prenait de l'Importance dans son travail.

 

Expérience en Arizona

 

"Quand j'ai pris la route de l'Arizona, mon coeur était lourd. Je ne comprenais pas... je trouvais mes supérieurs bornés..." racontait le fils de Jean de Matha. Après un quinzaine de jours de repos, il téléphona à l'évêque du lieu pour lui offrir ses services. Le prélat diocésain lui proposa de remplacer un prêtre malade à la paroisse Ste-Thérèse de Phoenix.

 

"J'ai commencé à travailler à Ste-Thérèse le 9 septembre 1969. C'est quand même une signification! Le 9 du 9e mois en 1969. Il était 9h et Dieu préparait dans ma vie l'avènement de la 9e heure", lançait-il à la blague.

Ce matin-là, Sandy Winters venait le rencontrer au bureau. Cette anglicane désirait inscrire ses enfants à l'école catholique et se questionnait sur le contenu académique. Après avoir obtenu les réponses espérées, elle lui demande: "Accepteriez-vous d'être mon directeur spirituel?" Il tenta de la diriger vers un pasteur de son Église, mais elle ajouta: "Je vis des situations étranges, des phénomènes spirituels particuliers et j'ai entendu dire que les catholiques attachent beaucoup d'importance à cela."

 

Jean-Paul Régimbal finit par accepter de l'écouter. Elle lui racontait qu'elle parlait en langue, qu'elle prophétisait, qu'elle avait reconduit trois prêtres à l'exercice de leur sacerdoce, etc. Croyant à un cas de psychose religieuse, il concluait cette rencontre en lui disant qu'il recommuniquerait avec elle pour lui livrer sa réflexion. Avant de partir, il lui fit citer les passages des Écritures où il est question de ces manifestations.

Après une réflexion sérieuse et un regard en profondeur sur l'expérience de la Pentecôte des premiers disciples, de la vie des Pères de l'Église au long des cinq premiers siècles et de l'enseignement du Concile Vatican II qui venait de se terminer, il se rendit chez elle.

 

Dans sa cuisine (11 septembre), où elle s'affairait à préparer le repas, il lui demande de lui "imposer les mains" pour recevoir les mêmes grâces qu'elle.

 

L'expérience transforma sa vie

 

Puisqu'il n'y avait pas de catholiques vivant ce phénomène à Phoenix, il se joignit à un groupe charismatique oecuménique. Rapidement, il devint reconnu et la nouvelle se répandit: "un prêtre catholique qui prophétise et qui fait des miracles!" Quelques semaines plus tard, il prêcha au Groenland. L'année suivante, il revint travailler au Canada. Il fit de la prédication de retraites et de l'animation de soirées de prière nouveau genre.

 

À partir de Granby, il initia les gens à ce renouveau pour l'Église. Au fil des ans, le monastère des Trinitaires attira des gens de partout autour de la planète désireux de recevoir les mêmes grâces de l'Esprit Saint données au père Regimbal.

 

Conclusion

 

Il a su donner à ceux et celles qui l’entendaient le goût de la Parole, le goût de la prière, le goût de l’engagement. C’est pourquoi tant d’œuvres sont nées de son ministère, tant au Canada que par le monde entier. C’est pourquoi la Maison des Trinitaires porte maintenant le nom du Centre Jean-Paul-Régimbal depuis le 8 septembre 2003.

  

Bien que ce religieux de foi, cet apôtre de la tendresse et de la miséricorde de Dieu soit entré dans la Maison du Père, il demeure parmi nous par cette semence de son apostolat qui ne fera que grandir pour la gloire de la Trinité qu’il a tant aimée.

 

 

Gloire à toi, Sainte Trinité !

Aux captifs, liberté !

 


Date de création : 28/08/2021 @ 13:12
Dernière modification : 14/01/2021 @ 16:10
Catégorie : Biographie

Prévisualiser la page

  

Imprimer la page

Haut

GNU Public License - © 2002-2004 - Conçu par Thierry Fortin pour Le Centre Jean-Paul-Régimbal - Guppy Software

Page chargée en 0.21 seconde