Accueil

 


Nouvelles

 


Biographie

 


Centre JPR

 


Services

 


Groupes

 


Intensifs

 


Inscription

 


Information

 


Chemin

 

 


Admin

Activit�s ce mois-ci

05 Mai 2008

L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31

Les �v�nements du mois de Mai

Formulaire

Inscription � un service
Formulaire simple
Co�t des s�jours
Information
Vous voulez plus d'information?

Centre Jean-Paul-R�gimbal

Biographie
P�re Jean-Paul R�gimbal
Centre JPR
Notre mission
� votre disposition
Horaire de semaine
L'�quipe
Les services offerts
4i�me Congr�s J�sus-Nazar�en
Agap�th�rapie (Nouveaut�)
Cat�ch�ses Eucharistiques
C�l�bration de nos racines
Chemin d'approfondissement
Christoth�rapie
Cours de vie int�rieure
Gu�rison int�rieure
Journ�es de gu�rison int�rieure
Journ�es de ressourcement
Journ�es des ain�s
Pri�res et couleurs
Regard de foi sur sa vie
Retraites
Service d'�coute
Soir�es de pri�res
Section -Groupes-
Groupes Autonomes
Section -Intensifs-
A la recherche de soi (Al-Anon)
Approndissement des �tapes
Intensif pour jeunes de 13 � 20 ans
Crois�e des Chemins
Entre femmes
Entre nous
Groupe Ch�teauguay
Groupe Lacoste
Ins�curit� financi�re
Le Refuge
Les sentiers de la s�r�nit�
Ressourcement dans l'amour
Un regard sur ta vie - G.A.
Chemin
Les Trinitaires de Granby

Aujourd'hui

Lundi
05
2008

Notre Sainte du Jour
Judith


En Bref...

Depuis plus de 800 ans, par un esprit de service, ils se d�vouent pour les hommes et les femmes afin de rompre les cha�nes injustes, couper les liens de la d�pendance, renvoyer libres les opprim�s et relever les personnes dans leur dignit� comme enfants de la  Tr�s Sainte Trinit�.

 

Infos

Visites

  visiteurs

  visiteurs en ligne

P�re Jean-Paul R�gimbal

BIOGRAPHIE DU P�RE

JEAN-PAUL-R�GIMBAL, O.SS.T.

 

 

 

Le P�re Jean-Paul R�gimbal est n� d�une famille tr�s chr�tienne � North Bay, Ontario, le 4 juillet 1931. D�s le d�but de son adolescence, l�appel � l�aposto­lat aupr�s des captifs se fait pressant dans le c�ur du P�re Jean-Paul, et, chose remarquable, c�est lors d�un Congr�s Marial qu�il d�couvre enfin l�unique communaut� du Canada qui s�occupe des captifs, l�Ordre de la Tr�s-Sainte-Trinit�. � 17 ans, le 8 septembre 1948, il entre dans l�Ordre trinitaire. C�est aussi un 8 septembre qu�il prend l�habit et un 8 septembre qu�il fait profession. On ne s��tonne pas alors que Marie soit venue l�accueillir le 8 septembre 1988 pour le pr�senter � la Sainte Trinit�.

 

L'exp�rience qui a chang� la vie de Jean-Paul R�gimbal.

 

Lors d'un souper du regroupement ACTE Montr�al en 1980, le p�re Jean-Paul Regimbal (1931-1988) racontait avec enthousiasme l'exp�rience spirituelle qui a transform� sa vie:

 

"C'est comme si je revivais un extrait du texte d'Os�e: "C'est pourquoi, je vais le s�duire, le conduire au d�sert et parler � son coeur. Je lui rendrai ses vignobles..." En 1969, suite � une recommandation m�dicale, l'Ordre des Trinitaires d�cide de l'envoyer � Phoenix en Arizona. L�-bas, l'air plus sec aiderait ses probl�mes d'asthme.

 

Il poursuivait: "Dix ans de travail dans les prisons du Qu�bec m'avaient fait voir la puissance de Dieu dans les coeurs et l'impuissance de mon minist�re sacerdotal. Je travaillais dur et, pourtant, je trouvais que les conversions ne correspondaient pas aux efforts multiples que je d�ployais pour rejoindre cette population carc�rale." Pour donner plus de poids � sa pastorale, il faisait appel � la psychologie, la psychiatrie et la sociologie. Plus le temps avan�ait, moins la Parole de Dieu prenait de l'Importance dans son travail.

 

Exp�rience en Arizona

 

"Quand j'ai pris la route de l'Arizona, mon coeur �tait lourd. Je ne comprenais pas... je trouvais mes sup�rieurs born�s..." racontait le fils de Jean de Matha. Apr�s un quinzaine de jours de repos, il t�l�phona � l'�v�que du lieu pour lui offrir ses services. Le pr�lat dioc�sain lui proposa de remplacer un pr�tre malade � la paroisse Ste-Th�r�se de Phoenix.

 

"J'ai commenc� � travailler � Ste-Th�r�se le 9 septembre 1969. C'est quand m�me une signification! Le 9 du 9e mois en 1969. Il �tait 9h et Dieu pr�parait dans ma vie l'av�nement de la 9e heure", lan�ait-il � la blague.

Ce matin-l�, Sandy Winters venait le rencontrer au bureau. Cette anglicane d�sirait inscrire ses enfants � l'�cole catholique et se questionnait sur le contenu acad�mique. Apr�s avoir obtenu les r�ponses esp�r�es, elle lui demande: "Accepteriez-vous d'�tre mon directeur spirituel?" Il tenta de la diriger vers un pasteur de son �glise, mais elle ajouta: "Je vis des situations �tranges, des ph�nom�nes spirituels particuliers et j'ai entendu dire que les catholiques attachent beaucoup d'importance � cela."

 

Jean-Paul R�gimbal finit par accepter de l'�couter. Elle lui racontait qu'elle parlait en langue, qu'elle proph�tisait, qu'elle avait reconduit trois pr�tres � l'exercice de leur sacerdoce, etc. Croyant � un cas de psychose religieuse, il concluait cette rencontre en lui disant qu'il recommuniquerait avec elle pour lui livrer sa r�flexion. Avant de partir, il lui fit citer les passages des �critures o� il est question de ces manifestations.

Apr�s une r�flexion s�rieuse et un regard en profondeur sur l'exp�rience de la Pentec�te des premiers disciples, de la vie des P�res de l'�glise au long des cinq premiers si�cles et de l'enseignement du Concile Vatican II qui venait de se terminer, il se rendit chez elle.

 

Dans sa cuisine (11 septembre), o� elle s'affairait � pr�parer le repas, il lui demande de lui "imposer les mains" pour recevoir les m�mes gr�ces qu'elle.

 

L'exp�rience transforma sa vie

 

Puisqu'il n'y avait pas de catholiques vivant ce ph�nom�ne � Phoenix, il se joignit � un groupe charismatique oecum�nique. Rapidement, il devint reconnu et la nouvelle se r�pandit: "un pr�tre catholique qui proph�tise et qui fait des miracles!" Quelques semaines plus tard, il pr�cha au Groenland. L'ann�e suivante, il revint travailler au Canada. Il fit de la pr�dication de retraites et de l'animation de soir�es de pri�re nouveau genre.

 

� partir de Granby, il initia les gens � ce renouveau pour l'�glise. Au fil des ans, le monast�re des Trinitaires attira des gens de partout autour de la plan�te d�sireux de recevoir les m�mes gr�ces de l'Esprit Saint donn�es au p�re Regimbal.

 

Conclusion

 

Il a su donner � ceux et celles qui l�entendaient le go�t de la Parole, le go�t de la pri�re, le go�t de l�engagement. C�est pourquoi tant d��uvres sont n�es de son minist�re, tant au Canada que par le monde entier. C�est pourquoi la Maison des Trinitaires porte maintenant le nom du Centre Jean-Paul-R�gimbal depuis le 8 septembre 2003.

  

Bien que ce religieux de foi, cet ap�tre de la tendresse et de la mis�ricorde de Dieu soit entr� dans la Maison du P�re, il demeure parmi nous par cette semence de son apostolat qui ne fera que grandir pour la gloire de la Trinit� qu�il a tant aim�e.

 

 

Gloire � toi, Sainte Trinit� !

Aux captifs, libert� !

 


Date de cr�ation : 28/08/2021 @ 13:12
Derni�re modification : 14/01/2021 @ 16:10
Cat�gorie : Biographie

Pr�visualiser la page

  

Imprimer la page

Haut

GNU Public License - � 2002-2004 - Con�u par Thierry Fortin pour Le Centre Jean-Paul-R�gimbal - Guppy Software

Page charg�e en 0.21 seconde